samedi 3 décembre 2022
HomeInternationalCampagne Internationale de soutien à la Révolution Indienne

Campagne Internationale de soutien à la Révolution Indienne

En ce début du mois de juillet 2022, les activistes du Comité Nouveau Brésil se sont joint avec enthousiasme et détermination à la grande Campagne Internationale de soutien aux révolutionnaires et aux masses indiennes engagés sur le chemin de la Révolution Socialiste. Le CNB, bien qu’ayant pour but de faire connaitre de défendre les luttes paysannes révolutionnaires brésiliennes se place en premier lieu dans l’optique de défendre les causes révolutionnaires de par le monde, pour abattre l’impérialisme et construire le Socialisme. Dans cette optique, ils ont mis en place dans plusieurs villes de France des actions de soutien afin de dénoncer le régime réactionnaire indien et d’apporter leur pierre à la construction et au développement de la Révolution Prolétarienne Mondiale.

Graffiti à Saint-Denis

Voici le lien de l’article sur leur blog : https://comitenouveaubresil.wordpress.com/2022/07/09/grande-campagne-internationale-de-soutien-a-la-guerre-populaire-en-inde/

Voici la vidéo récapitulative que nous avons reçu de leur part :

Ainsi, dans sept villes de France eurent lieu des actions : à Saint-Etienne, Lyon, Toulouse, Paris, Saint-Denis, Grenoble et à proximité de Valence. Que ce soit par des graffitis, des banderoles sur les consulats comme cela fut le cas à Paris, du travail d’information au cœur des quartiers prolétariens de France, l’objectif fut double. Le CNB nous précise :

Il s’agit de démontrer aux impérialistes qu’ils ne sont les bienvenus nulle part, même en dehors de leur pays. Cet axe de travail fut notamment développé à Paris et Lyon. Une banderole de soutien aux révolutionnaires indiens fut directement déposés sur les grilles de l’ambassade d’Inde au cœur de Paris, tandis que la devanture de l’antenne lyonnaise servant à délivrer les visas, notamment indien, et ayant pour rôle de faire la navette entre les ressortissants indiens et le gouvernement indien, fut recouvert par des affiches de soutien à la Guerre Populaire en Inde. A Saint-Etienne, Grenoble, Valence et Toulouse fut développé l’axe du travail de masse, au travers de nappes, tables, graffitis afin d’interpeler les masses des quartiers prolétaires et de les sensibiliser à cette juste cause.

Cette journée de soutien en appelle d’autre, et dans un esprit d’internationalisme prolétarien, nous appelons tous les révolutionnaires sincères à s’emparer de cette lutte pour la faire connaitre le plus possible et la soutenir par tous les moyens nécessaires !

Le CNB appelle toutes les personnes désireuses de se joindre à cette lutte à nous contacter par mail ! (comitenouveaubresil@protonmail.com)”

Voici le texte du tract diffusé pour cette occasion :

Soutenons la Guerre Populaire en Inde !

Le monde est en plein bouleversement. Sur tous les continents, les maîtres impérialistes de la guerre, de la destruction, de l’oppression et de l’exploitation, déchaînent leur assaut sanguinaire contre les peuples du monde. Les traces du chaos, de la misère et de la famine sont partout visibles.

Le génocide en cours au Yémen, les tentatives constantes d’effacer la Palestine, la guerre réactionnaire contre les peuples de Turquie, du Pérou, des Philippines et d’autres endroits, la guerre réactionnaire non déclarée mais réelle contre les peuples de pays comme le Brésil et le Mexique, les guerres qui font rage dans de plus en plus de régions d’Afrique et la guerre d’agression actuelle contre l’Ukraine, pour ne citer que quelques exemples, proviennent tous de la même source, l’ordre impérialiste mondial.

Ces vampires, les impérialistes et leurs acolytes, renforcent également leur emprise sur les masses dans leurs propres pays, tout en aiguisant leurs couteaux de boucher pour se retourner les uns contre les autres, afin de décider par la force si les impérialistes yankees (USA) doivent continuer à occuper la position de tête ou si l’un des autres voleurs doit les renverser. Mais l’oppression engendre la résistance et les peuples cherchent et trouvent des moyens de se défendre. Le peuple héroïque d’Afghanistan a une fois de plus montré au monde entier, en vainquant dans une guerre prolongée la machine de guerre la plus meurtrière de l’histoire, lorsqu’il a chassé les envahisseurs dirigés par les Yankees, qu’un peuple opprimé, tant qu’il persiste dans la lutte armée et compte sur sa propre force, peut atteindre la victoire – même si les dirigeants de la résistance nationale portent des bannières réactionnaires. Pourtant, cette victoire ne peut pas vraiment libérer le peuple du joug de l’impérialisme, car très rapidement, ce qui a été gagné a été perdu – parce que les dirigeants portent des bannières réactionnaires. Ce processus se reproduit encore et encore, les peuples luttent et gagnent mais sont trahis par les faux leaders. Dans ce sens – l’assaut de l’impérialisme et la lutte et la résistance des peuples – la question de fournir une direction correcte, qui sert réellement le peuple, devient cruciale et c’est dans ce contexte que tous les opprimés et exploités devraient tourner leurs regards vers l’Inde.

La Guerre Populaire en Inde montre la voie à suivre

Le Parti Communiste d’Inde (maoïste) a construit une puissante armée populaire, l’Armée populaire de guérilla et de libération (PLGA), qui défend les intérêts des travailleurs, des paysans et de toutes les autres fractions du peuple qui s’opposent à l’Etat indien réactionnaire, qui sert les intérêts des capitalistes bureaucratiques, des propriétaires terriens et de l’impérialisme étranger. Le PLGA incite les masses à lutter et les organise pour qu’elles se battent, les armes à la main, afin de détruire l’Etat réactionnaire et d’en construire un nouveau qui serve les peuples de l’Inde et non les suceurs de sang.

Aujourd’hui, dans différentes parties des campagnes de l’immense géographie du pays, des comités populaires révolutionnaires ont été mis en place. Dans ces comités populaires, la terre a été distribuée à son cultivateur, toutes les lois réactionnaires ont été abolies, l’oppression des femmes est farouchement combattue et les dirigeants des masses sont les masses elles-mêmes. Une nouvelle société est en train de naître au milieu de l’ancienne. Ces comités populaires révolutionnaires comptent aujourd’hui des millions de personnes et, réunis en un système, sont devenus des bases de soutien florissantes pour la révolution indienne. En suivant la voie de l’encerclement des villes à partir des campagnes, la Guerre Populaire avance, avec des détours, vers la conquête du pouvoir politique dans le deuxième pays le plus peuplé du monde. Cette lutte ardue et prolongée, menée par un véritable Parti Communiste, est une puissante lueur d’espoir et d’inspiration pour tous ceux qui veulent voir la fin du cauchemar impérialiste et qui luttent pour la construction d’une société libre d’oppression et d’exploitation.

Articles sur le même thème

Articles récents