lundi 5 décembre 2022
HomeCrimes contre le peupleLa « justice » française maintient Georges Ibrahim Abdallah en détention

La « justice » française maintient Georges Ibrahim Abdallah en détention

Le jeudi 10 février 2022 se tenait à Paris le rendu du délibéré du tribunal administratif quant à la question d’une possible libération de Georges Ibrahim Abdallah.  Une manifestation de soutien était organisée par la Campagne Unitaire pour la Libération de Georges Abdallah, à quelques mètres de la Cour d’Appel du Tribunal Administratif.

Georges Abdallah est un combattant pour la libération de la Palestine et des masses arabes. Communiste libanais, il est enfermé en France depuis 37 ans après un procès truqué. Son crime? Avoir résisté à l’agression militaire du Liban par Israël, avoir combattu l’impérialisme américain et la colonisation sioniste. Depuis lors il n’a jamais abdiqué, jamais trahi, c’est pourquoi les impérialistes le maintiennent illégalement en prison, alors qu’il est libérable depuis 1999.

Ce procès avait pour but d’obtenir du ministère de l’intérieur, qui s’obstine à ne pas signer l’arrêté d’expulsion de Georges Abdallah, une obligation juridique à effectuer cette signature et ainsi permettre l’expulsion de Georges et le retour vers son Liban natal.

Incarcéré depuis près de 38 ans en France, à Lannemezan à proximité de Toulouse, Georges Ibrahim Abdallah a vu ses neuf demandes de libération conditionnelle rejetées. Aujourd’hui encore, le tribunal a rendu une réponse négative, entrainant de facto la poursuite de la détention de Georges. Le tribunal administratif de Paris explique qu’il ne peut ordonner au ministère de l’Intérieur de prendre un tel arrêté. « Aucune disposition législative ou réglementaire, ni aucun principe général, n’impose au ministre de l’Intérieur de prendre une mesure d’expulsion à l’encontre d’un ressortissant étranger qui, toujours en détention, ne constitue pas une menace à l’ordre public », indique le tribunal.

 «Pas surpris » par la décision du tribunal, son avocat Jean-Louis Chalanset a regretté que l’« on tourne en rond » : « Tant qu’il n’y a pas de garantie d’expulsion on ne peut déposer une nouvelle demande de libération ». « Une nouvelle fois, le pouvoir politique et exécutif empêche la libération conditionnelle de Georges Ibrahim Abdallah », a t-il déclaré.

A l’audience, fin janvier 2022, la rapporteuse publique avait clairement exposé le fond de cette mascarade judiciaire: « Il est bien évident que le maintien en détention » de Georges Abdallah « obéit à des considérations de nature extra-juridiques et qui vous échappe », à destination de l’avocat de Georges, sic. Georges est officielement un prisonnier politique. Tout ce confimre ce que disait Georges en juillet 1986: “Je ne suis pas un criminel, je suis un combattant”

Nouvelle Epoque a interrogé un membre de la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire, organisation engagée dans la campagne unitaire, suite au délibéré :

«  Nous ne sommes pas surpris de la décision du tribunal, juste écœuré et révolté de la soumission de l’Etat français au sionisme et à l’impérialisme américain.  Cette soumission est historique et démontre le caractère anti-démocratique de la République française. La question de la libération de Georges devrait être au coeur de la campagne électorale des candidats de gauche. Non pas par humanisme, mais par respect des principes d’internationalisme du mouvement ouvrier. A la place, tous ces „représentants“ du peuple n’abordent jamais, ou quasiment jamais, la question de Georges et plus largement de la Palestine. Cette négation anti-démocratique nous donne une raison de plus de boycotter activement les élections. Tout comme ce simulacre de justice, les élections sont une mascarade qu’il faut combattre. Rien ne nous sera donné sur un plateau : camarades, sympathisants qui nous lisez, ne leur faites plus de concessions. Intensifions notre mobilisation, plaçons-la sur le terrain de la lutte politique, comme l’a si justement dit notre camarade Georges il y a quelques mois. Une nouvelle vague de la Jeunesse française se lève et se forge dans cette lutte des classes, car c’en est une ! Toutes ces épreuves et détours sur la route nous donnent justement la force et l’abnégation, l’envie d’arriver au bout du chemin le plus vite possible. Qu’à cela ne tienne ! Nous jurons à la Ligue d’intensifier nos actions tant qu’il le faudra pour libérer notre camarade, et réaffirmons notre soutien total et entier à Georges Abdallah et à sa lutte ! Stop à la criminalisation de la lutte de libération nationale de la Palestine !

Pour finir, nous aimerions appeler à une prise de conscience généralisée de toutes les organisations révolutionnaires pro-palestiniennes, collectifs, associations, sympathisants et sympathisantes de la cause palestinienne et du combat de Georges Abdallah. En effet, force est de constater que le niveau de la lutte pour la Palestine et plus principalement pour Georges Abdallah n’est pas au niveau où elle devrait se trouver. Alors que notre camarade Georges poursuit sa lutte dans les geôles impérialistes françaises malgré 38 années d’emprisonnement. Alors que jour après jour la résistance de l’heroique peuple palestinien est un immense exemple de dévouement à la cause, force est de constater que notre mobilisation n’est pas au niveau de ceux que nous prétendons soutenir. Nous reviendrons dans une prochaine déclaration sur ce problème, mais il est urgent de se remettre profondément en cause et de transformer les paroles en actes !

Nous avons donc mené des actions dans les villes de Toulouse, Saint-Etienne, Grenoble et Lyon pour dénoncer la complicité de la soi-disant justice française avec le sionisme et ses crimes, notamment l’enfermement de Georges !

Pour terminer, nous souhaitons adresser tous nos vœux de soutien à Georges Abdallah, fils glorieux de la résistance palestinienne et lui assurer notre dévouement entier. Camarade, ton combat est notre combat, et les murs sombres de ta prison ne font que renforcer notre détermination !

Liberté immédiate pour Georges Abdallah !

Palestine Vaincra !

Merci à la rédaction de Nouvelle Epoque de nous avoir permis de nous exprimer dans ses colonnes. “

Pour vous tenir au courant de la situation de Georges Abdallah, vous pouvez parcourir notre site. D’autres articles sur ce sujet sont disponibles sur le site de la campagne unitaire.

Articles sur le même thème

Articles récents