samedi 3 décembre 2022
HomeNationalLyon : les masses s’organisent pour régler leurs problèmes

Lyon : les masses s’organisent pour régler leurs problèmes

Les masses organisées par le Comité Populaire d’Entraide et de Solidarité (ndlr : CPES) du quartier des Etats-Unis/Viviani, ont récemment installé un toboggan au cœur du quartier Viviani.

A Viviani, comme dans beaucoup de quartiers prolétaires, rien n’est organisé pour les masses, les pouvoirs publics ont déserté. Les enfants sont les premières victimes de l’abandon des larges masses du pays. Quelques tristes bancs, une seule petite balancelle en mauvais état, et aucun projet concret de développement d’aire de jeux, malgré les demandes incessantes des habitants et habitantes du quartier : voilà le panorama. Des promesses, il y en a eu un nombre important, que ce soit de la mairie ou de Grand Lyon Habitat (le bailleur social du quartier), d’aménager une grande aire de jeux et de réhabiliter le parc situé au cœur du quartier. Dans une vaine tentative de se faire passer en organisme de gestion à l’écoute des masses du quartier, de nombreux projets ont été mis sur la table, des réunions ont eu lieu avec des habitants, des consultations publiques se sont déroulées, pour qu’au final ces projets ne voient jamais le jour, sans cesse repoussés. Cette situation dure depuis plusieurs années.


La dernière esbroufe de Grand Lyon Habitat a été de mettre en place des consultations publiques au mois de mai et juin 2022 pour « incorporer les habitants » à la prise de décision des plans des futurs aménagements devant avoir lieu dans le parc, pour une date de départ des travaux fixés au 14 juillet. Date qui, à les écouter, était certifiée, fixée, que rien ne pouvait décaler. Le miracle ne fût-il pas que fin août rien ne s’était passé ? La mairie a decalé les travaux à 2023 !


Les habitants, face aux mensonges et aux altermoiments des pouvoir publics, ont décidé de s’organiser pour régler eux-mêmes leurs problèmes : ils ont posé la première pierre de la future aire de jeux. Un nouveau toboggan a donc pris place sur l’aire de jeu du quartier.

Cette action a été rendue possible grâce à l’implication des habitants du quartier organisé dans le CPES, exaspérés des éternels mensonges de GLH et de la mairie.


Ce sont les habitants et les activistes organisés dans le CPES qui ont récolté les dons pour le toboggan et ont organisé le chantier collectif pour l’installation de ce dernier. Le CPES a, une fois de plus, montré que les masses, en s’organisant, peuvent régler tous leur problèmes ! Organiser une lutte comme celle-ci, organiser la vie du quartier, planifier la production, diriger l’Etat est à la portée des masses quand elles sont organisées, le reste n’est qu’une question de mobilisation et de nombre. Cette action entre dans la lignée du boycott des élections présidentielles et législatives 2022, où nous pouvons une fois de plus observer que seul le peuple sauve le peuple, et que nous ne pouvons compter que sur notre classe.


Les membres du CPES nous ont indiqué avoir reçu des messages de menaces de la part de la mairie, qui a défaut d’aménager l’aire de jeux comme elle l’annonce si souvent, a menacé de retirer le toboggan si ce dernier était installé. Bien entendu, grâce au soutien des habitants, le toboggan a bel et bien été posé, et les membres du CPES et les habitants et habitantes se tiennent prêts à se mobiliser si jamais la mairie ou Grand Lyon Habitat aurait l’idée saugrenue d’enlever ce dernier.


Nous suivons ce dossier avec attention et vous tiendrons au courant si jamais la situation évolue.

Articles sur le même thème

Articles récents