vendredi 27 janvier 2023
HomeLutte des classesTout fout le camp, alors luttons !

Tout fout le camp, alors luttons !

Nous partageons ici l’édito du dernier Bulletin de la Ligue de la LJR qui nous a été envoyé par mail.

Face à la catastrophe qui s’étale quotidiennement devant nos yeux, nous, la jeunesse, avons un rôle clé à jouer dans la lutte pour la destruction du capitalisme et pour la transformation du monde. C’est notre monde que le capitalisme broie chaque jour un peu plus, asphyxie chaque jour un peu plus, c’est notre air qui est pollué, notre force de travail qui est de plus en plus exploitée pour le profit d’une minorité de capitalistes. C’est la Jeunesse qui porte le nouveau, c’est elle qui est la troupe de choc de la Révolution Prolétarienne.

Editorial du quatrième Bulletin de la Ligue

La Révolution, voilà notre tâche historique ! La jeunesse n’a qu’une mission, un seul devoir envers les masses et l’Histoire : celui de lutter pour l’émancipation du genre humain. La jeunesse organisée est un rouleau compresseur que rien ne peut arrêter, elle a toujours été au centre des grands moments de notre Histoire révolutionnaire. La Résistance héroïque de la jeunesse Palestinienne nous le prouve aussi au quotidien, inspirons-nous-en ! Le vrai danger pour la jeunesse, ce sont les organisations qui se peignent en « rouge », en « révolutionnaires », mais dont le cœur n’est que contre-révolution, et qui sont de fait révisionnistes.

Nous avons une spécificité nationale en France, c’est la combativité de notre prolétariat, et certains veulent détourner celle-ci pour leurs profits électoralistes et carriéristes. Mais nous ne nous laisserons pas faire sans réagir. Nous sommes le feu du nouveau monde et nous allons le matérialiser en pratique. Depuis 30 ans, les gouvernements successifs, marionnettes des intérêts des maîtres de la bourse, ont démantelé patiemment nos acquis sociaux : le code du travail, le service public, la Santé, l’Education, la Poste, la SNCF, etc., et maintenant ils s’attaquent aux retraites. Ils ne s’arrêteront pas avant d’avoir tout détruit. Le prix de l’énergie a explosé, l’inflation galope, les prix des logements sont surévalués de 20 % : tout cela est le résultat de la crise générale du système capitaliste. Cela peut paraître paradoxal, mais à la LJR nous proclamons que l’époque est excellente. La crise de tout ouvre la voie au nouveau monde. Il ne peut y avoir de Révolution sans chaos.

Ce qui est clair c’est que le temps des faux semblants est terminé, le temps de la conciliation, du dialogue social également. La répression des Gilets Jaunes l’a montré, les forces du capital ne peuvent reculer, nous non plus. La lutte des classes fait son grand retour, sans vernis, sans fioriture. La bourgeoisie française nous fait une déclaration directe de guerre. Que va faire notre classe et la jeunesse ? Capituler ? Jamais ! Elle va être en premier ligne, lutter et vaincre ! Nous n’avons pas peur, nous n’avons que trop connu les atermoiements de la « gauche », des « communistes révolutionnaires », de l’accumulation pacifique des forces. En somme, nous représentons la jeunesse de la rupture, celle qui est organisée, qui planifie la lutte, qui transforme sa vie, qui ne fait pas de la lutte un loisir. Nous sommes la jeunesse qui met en place de nouvelles visées et objectifs, en s’implantant dans les quartiers prolétaires, et qui porte une perspective révolutionnaire. Nous allons continuer de nous lier avec les plus exploités, pour les mobiliser, les politiser et les organiser afin de nous défendre collectivement face aux multiples attaques. Nous allons continuer notre travail qui porte ses fruits, la réalité le prouve au quotidien. Nous allons investir le secteur productif, les facultés et les lycées. Partout nous allons relever le Drapeau Rouge que des traîtres ont sali et tenté de déchirer, en matérialisant dans une pratique toujours plus combattive nos mots d’ordres.

Nous sommes conscients des défis que ce chemin comporte, mais gardant la tête haute et l’optimisme révolutionnaire comme principe, nous savons que la fin sera lumineuse. Nous savons que nous devons franchir des étapes, l’une d’elles étant la reconstitution de notre glorieux Parti Communiste, Parti qui a su guider les masses et la jeunesse de France du temps où il était marxiste, avant d’être détruit de l’intérieur, pour n’être aujourd’hui qu’un vil appendice au service des puissants.

Nous savons que la bourgeoisie ne va pas nous laisser remplir notre tâche sans réagir, qu’elle possède des forces armées réactionnaires, des auxiliaires de sécurité, des milices fascistes… Mais nous n’en avons cure, qu’ils fassent leur travail, nous faisons le nôtre. Nous savons où nous devons aller, c’est-à-dire au cœur de notre classe ; nous savons que nous devons nous lier avec elle de toute notre âme de révolutionnaire, et qu’en définitive, les masses seront notre épée et notre bouclier. Nul ennemi ne nous effraie et ne nous effraiera, tant que nous serons avec notre classe.

A toi qui nous lis : n’hésite plus et rejoins les rangs de la jeunesse qui combat ! Nous devons nous mettre en ordre de bataille, groupés autour du Drapeau Rouge, le tenir fermement au niveau idéologique et pratique pour être prêts à répondre aux grands défis qui nous attendent, dès le début de l’année 2023.

A toi camarade : serrons les rangs, soyons prêts à la bataille. La jeunesse le réclame, l’Histoire l’exige, alors marchons ensemble sur le chemin lumineux de la Révolution Socialiste !

L’époque est formidable !

Le Bureau National de la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire, décembre 2022

Articles sur le même thème

Articles récents