lundi 5 décembre 2022
HomeÉdition impriméeAu sein du quartier des Etats-Unis à Lyon avec la LJR

Au sein du quartier des Etats-Unis à Lyon avec la LJR

Tribune. A Lyon, la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire est toujours plus mobilisée dans les quartiers prolétariens en ces temps d’élections présidentielles.

La journée du 12 mars fut une journée chargée pour les activistes de la Ligue, qui ont pu compter sur le soutien des villes voisines, Grenoble et Saint-Etienne. Au programme, activité sur le marché du quartier pour appeler au boycott actif des élections présidentielles 2022, étude sur la question du mouvement féminin prolétarien, et diverses activités au sein de leur quartier de lutte durant tout l’après-midi !

Nous avons donc débuté avec une session tractage pour le boycott des élections présidentielles et législatives de 2022, au marché, pendant 2 h. Les activistes de la Ligue ont écoulé plus de 2000 tracts, répartis en plusieurs groupes sur l’ensemble du marché qui s’étale sur des centaines de mètres et est un des plus gros marchés de Lyon intra-muros. Ce fut l’occasion une nouvelle fois de proposer aux habitants et habitantes du quartier la seule alternative viable à ces élections bourgeoises faussement démocratiques : le boycott actif de la mascarade électorale. Les habitants ont reçu le message de manière très positive, heureux de voir qu’il n’y avait pas que des opportunistes tentant de récupérer leurs voix à des fins électorales.

De nombreuses personnes ont reconnu les activistes de la Ligue suite à leur mobilisation de plusieurs mois aux cotés des habitants pour lutter contre la mafia de l’office des HLM, Grand Lyon Habitat ! Cette session tractage fut également complétée par des prises de paroles au mégaphone appelant les personnes présentes à se mobiliser à nos côtés et développer des comités de quartiers pour s’organiser collectivement et commencer à reprendre notre vie en main. Une grande banderole appelant au boycott fut également déployée au travers des fenêtres d’une barre d’immeuble donnant sur la place du marché.

Nous avons également eu l’immense opportunité (sic) d’apercevoir des membres du Parti (pseudo)Socialiste, tentant tant bien que mal de convaincre les habitants de voter pour la candidate Anne Hidalgo. L’opération ne fut pas un succès, à leur grand dépit. Nous avons pu observer des membres des Républicains qui ont tracté pour leur candidate Valérie Pécresse, pendant au moins dix bonnes minutes, avant de repartir. Enfin, pour compléter cette belle panoplie, nous avons eu le droit à une visite de membres de Lutte Ouvrière, et à une explication de leur stratégie (au combien pertinente), tentant d’appuyer leur inutile présence aux elections depuis 70 ans.

Après les avoir poliment mais fermement éconduits en leurs expliquant que leur stratégie, outre sa légitimation du système en place, ne servait à rien, et qu’ils ne représentaient personne à part eux-mêmes et un passé (et présent) sombre et défaitiste, nous leur avons également signifié que le vendeur de poulet en face du marché donnait des serviettes pour un poulet acheté, et que nous n’aurions donc malheureusement aucune utilité à prendre leur « journal ».

Nous tenons à nous excuser auprès de toutes les personnes croisés ce jour ci. Si nous savions qu’une séance de répétition du bal des opportunistes allait être mise en place ce samedi-là, nous aurions revêtis nos plus belles tenues de gala (sic).

Suite à cette séance, et une fois la pause déjeuner effectuée, nous avons pu mener une étude sur la question de la femme prolétaire et la Révolution. Le texte étudié est disponible sur le site de Nouvelle Epoque (Femmes prolétaires, le chemin-de notre émancipation n’est pas dans les urnes mais dans la révolution). Cette étude d’une durée d’une heure, menée par deux activistes femmes de la Ligue, fut l’occasion de réaffirmer que seule la Révolution Prolétarienne émancipera les femmes. A l’approche des élections présidentielles, les activistes de la Ligue ont rappelé que toutes les avancées concrètes des femmes ont été gagnées par la lutte révolutionnaire, et que la bourgeoisie n’avait plus rien à offrir aux femmes prolétaires, et ce depuis des dizaines d’années. La seule voie pour l’émancipation des femmes passe de façon obligatoire par la Révolution prolétarienne, avec à sa tête les femmes prolétaires.

Suite à cela, un débat se tint afin que toutes les participantes et participants puissent s’exprimer et donner leurs opinions. A la fin ce cette étude, une photo en commun fut prise dans le parc jouxtant les HLM du quartier, puis une banderole fut accrochée sur un grillage en face des barres d’immeubles du quartier, où l’on pouvait lire : « Femmes prolétaires, le chemin de votre émancipation n’est pas les élections mais dans la Révolution »

Etape suivante du programme : le tractage ! Pendant une bonne heure, les activistes de la Ligue ont diffusé 800 tracts dans les boites aux lettres du quartier des Etats-Unis. Ces tracts comprenaient le texte de présentation du Comité Populaire d’Entraide et de Solidarité du quartier des Etats-Unis, comité de quartier créé il y a plus d’un an par les habitants et habitantes, appuyés par les activistes de la LJR. Cette action, et nous insistons, a pour vocation d’être toujours en lien avec les masses du quartier et de leur rappeler qu’elles ont un moyen concret de s’organiser au sein de ce comité. Le comité s’est d’ailleurs penché sur plusieurs pistes de futures luttes à mener sur le quartier et ils vous consacreront rapidement une interview sur cette question.

Enfin, pour finir cette belle journée de mobilisation, la quinzaine d’activistes présents a passé un moment de camaraderie en faisant un foot au stade-city du quartier avec une trentaine de jeunes présents, ce qui a permis à tout le monde se défouler, tout en nouant des liens avec les habitants présents sur place. Ce fut l’occasion pour des correspondants de Nouvelle Epoque de rechausser les crampons et de rappeler aux activistes de la Ligue que, bien que maniant plus souvent la plume que le ballon, ils étaient à tout moment capables de leur donner une leçon de pratique !

Pour en savoir plus sur la LJR et leur travail, vous pouvez vous rendre sur nos réseaux ou sur notre site : https://liguejr.wordpress.com/

******************************************************************

Nous vous rappelons que vous pouvez permettre à une presse indépendante, démocratique et révolutionnaire de se développer en vous abonnant à notre journal !

Articles sur le même thème

Articles récents