lundi 5 décembre 2022
HomeCrimes contre le peupleGrève chez Décathlon et H&M : mobilisations inédites dans le secteur du...

Grève chez Décathlon et H&M : mobilisations inédites dans le secteur du commerce !

C’est un secteur d’activité où les grèves sont rares. Et pourtant, signe que la combativité des travailleurs augmente en cette période de crise, le commerce est actuellement touché pas des mouvements de grève inédits, notamment chez H&M et Décathlon.

Depuis le 7 octobre, les salariés de l’entrepôt logistique H&M du Bourget sont en grève. Ils luttent contre la fermeture du site et la délocalisation de l’activité. Alors que H&M réalise chaque trimestre plusieurs centaines de millions d’euros de bénéfice, le groupe prévoit de licencier 153 personnes, majoritairement des femmes. L’objectif est de faire des économies sur la main d’oeuvre, en répartissant la charge de travail entre les différents centres logistiques existant ailleurs en Europe.

Face à cette situation, les 153 salariés menacés de licenciement ne baissent pas la tête. Depuis le 7 octobre, ils sont entrés en grève illimitée et bloquent totalement les accès au site. Leur grève, qui empêche l’acheminement des vêtements vers les magasins et les clients, fait perdre chaque jour beaucoup d’argent à l’entreprise. Cela démontre une fois de plus que, lorsque les salariés s’arrêtent, toute l’activité économique s’arrête.

H&M fait partie de ces nombreuses entreprises qui justifient des mesures anti-sociales par la situation sanitaire. Ainsi, alors que le groupe fait du bénéfice et a largement relancé son activité économique depuis l’assouplissement des restrictions sanitaires dans la plupart des pays du monde, les salaires des employés ne bougent pas. En effet, depuis plusieurs années, la grille des salaires est gelée, ce qui signifie que les seules évolutions salariales se font uniquement avec la revalorisation automatique du SMIC suivant l’inflation. Pour protester contre cela, de nombreux salariés de la branche française de H&M ont observé une journée de grève ce mardi 19 octobre. Plusieurs magasins ont été touchés par des débrayages, qui viennent ainsi s’ajouter à la grève de l’entrepôt du Bourget.

H&M n’est pas la seule entreprise du secteur du commerce à être touchée par des grèves. En effet, ce samedi 16 octobre, une grève nationale, inédite, a eu lieu chez Décathlon. Au total, ce sont près de 800 salariés de l’entreprise qui ont débrayé quelques heures ou fait grève toute la journée. Si cela représente un faible taux de grévistes, la mobilisation reste malgré tout une réussite pour une première dans un secteur où les grèves sont rares et où les salariés sont souvent jeunes et précaires.

Ce mouvement, qui a particulièrement touché les magasins de Pontault-Combault, La Garde et Angers, vise à dénoncer la stagnation des salaires. En effet, Décathlon, propriété de la famille Mulliez, à la tête du groupe Auchan, refuse de répercuter la hausse du SMIC sur l’ensemble des salaires. Cela signifie que seuls les salariés au SMIC verront leur salaire augmenter (suivant l’inflation), tandis que tous ceux touchant plus que le salaire minimum verront leur pouvoir d’achat baisser à cause d’une inflation non compensée par une hausse de salaire. Dans le même temps, Décathlon a annoncé verser 350 millions d’euros de dividendes à ses actionnaires. Cette situation de grande injustice appelle d’autres mobilisations, promettent les salariés.

Des salariés de Décathlon en grève, à Chalon sur Saône

Articles sur le même thème

Articles récents