samedi 3 décembre 2022
HomeNationalSaint-Etienne : succès du tournoi de foot populaire à Solaure

Saint-Etienne : succès du tournoi de foot populaire à Solaure

Une semaine après la réussite du tournoi de foot organisé au quartier des Etats-Unis à Lyon, la section stéphanoise de la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire et le Comité Populaire d’Entraide et de Solidarité de Solaure ont remis le couvert.

Ce dimanche 17 avril, ce sont plus de 120 personnes qui ont rempli l’ancien stade abandonné par la mairie dans le quartier de Solaure, à l’appel du CPES et de la LJR.

Au programme : le lancement officiel du CPES local, un tournoi de foot pour petits et grands, des activités pour les plus petits, une buvette avec boissons et nourriture et un stand d’information sur la campagne de boycott à laquelle participent les activistes de la Ligue et que couvre Nouvelle Époque depuis des mois. Ce fut l’occasion aussi de discuter du CPES entre voisins et voisines.

La journée s’est ainsi ouverte à partir de 14 h sur la présentation du CPES et de l’événement par un habitant du quartier, membre du CPES.

« Quand on attend de l’État ou autre, il n’y a jamais rien qui arrive. Ils se foutent de nos problèmes. […] Aujourd’hui la situation pour nous elle est terrible. On voit nos salaires stagner pendant que les prix explosent. Et en plus de tout ça, maintenant on doit se taper des élections où on a le choix entre un banquier et une raciste. Au moins c’est clair, on sait qu’on va se faire avoir. Et on sait surtout que dans les années à venir le seul rempart sera le CPES, ce sera l’organisation dans nos quartiers, concrètement, sans rien attendre des politiciens à la tête de l’État ou de la mairie qui n’en ont rien à faire de nous. »

Après une prise de parole soutenue aussi bien par les grands que par les petits, le top départ du tournoi est donné, et pendant que les compétiteurs s’affrontent pour le trophée de vainqueur du tournoi populaire de Solaure, de nombreuses discussions ont pris place entre activistes de la Ligue, membres du comité de boycott, membres du CPES, et curieux et motivés.

La question de la libération de Georges Ibrahim Abdallah portée par les activistes de la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire a par exemple été fortement reprise par de nombreux parents mais aussi par des enfants qui ont insisté pour lui écrire une lettre et lui montrer leur soutien de son combat, et la détermination de tous à obtenir sa libération.

Le 17 avril était une journée d’action en lien avec Georges Abdallah qui a donc été vivement réussie à Solaure, c’est pourquoi il a été décidé par la suite de renommer le stade abandonné par les « pouvoirs » publics, Stade Georges Abdallah, en l’honneur du combat du militant pour la Palestine emprisonné depuis 1984 en France. Les activistes présents se sont donnés pour objectif de faire revivre ce terrain autrefois utilisé pour les grands bals populaires et guinguettes.

Le journal Nouvelle Epoque a également été diffusé, et plusieurs interviews qui paraîtront prochainement dans un reportage vidéo ont été réalisées.

Félicitations aux vainqueurs du tournoi et à tous ceux qui y ont participé !

Le bilan très positif laisse présumer que des évènements de ce type pourraient être reconduits très vite, que ce soit aux Etats-Unis à Lyon ou à Solaure à Saint-Etienne !

Nous remercions fraternellement le CPES de Solaure pour l’invitation ainsi que la Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire et tous les présents pour les nombreuses discussions très intéressantes au sujet du boycott, du rôle des comités populaires, ou encore de l’importance de l’internationalisme dans la construction d’un mouvement révolutionnaire.

Articles sur le même thème

Articles récents